Ce que nous croyons

L'homme a été créé par Dieu

Nous croyons que Dieu, un être qui existe en dehors du temps et de l’espace, bon, puissant, sage, a créé et maintient en existence, de sa propre volonté, l’espace-temps dans lequel nous évoluons. Il a modelé notre planète, y a installé les animaux et la végétation afin qu’elle puisse accueillir la vie de l’homme. Dieu a créé l’homme de manière particulière, à son image. Cette image de Dieu lui donne à la fois une dignité toute particulière et la capacité d’agir dans la création d’une manière analogue à Dieu. Dieu a commandé au premier couple humain, Adam et Eve, de remplir la terre d’hommes et de gérer cette terre.

En conséquence, nous affirmons que l’homme doit remercier constamment ce Dieu de l’avoir créé et de soutenir son existence. De plus, il a une obligation morale de vivre d’une manière qui plaise à son créateur. Nous affirmons aussi que, puisque tout homme a été créé à l’image de Dieu, tout homme a une dignité intrinsèque qui le rend égal à tous les autres hommes quelques soient ses accomplissements, ses échecs, ses capacités, ses infirmités, aussi bien physiques, morales, qu’intellectuelles. Nous rejetons donc l’idée que nous puissions choisir d’ôter la vie à un être humain, avant ou après sa naissance, sous prétexte qu’il ne serait pas utile pour notre société ou que nous doutions qu’il puisse vivre ou continuer à vivre heureux.

L'homme a rejeté Dieu et a introduit le mal dans le monde

Sous l’instigation d’un être spirituel mauvais, nommé Satan, le premier homme et la première femme ont décidé de vivre leur vie en indépendance de Dieu. Dieu étant la source de tout bien, l’homme, en s’isolant de lui, est devenu, de bon qu’il était, enclin au mal. L’image de Dieu en lui en est devenue ternie mais non détruite. Dieu a répondu à cette rébellion en jugeant Adam, Eve et Satan. L’homme qui avait la capacité, jusqu’alors, de vivre éternellement a été puni par la mort et une pénibilité de vie accrue sur la terre. Mais Dieu n’a pas répondu à cet acte uniquement par une condamnation, il a aussi promis qu’un descendant d’Eve écraserait Satan.

Puisque l'homme fait le mal, Dieu demande à l'homme de faire justice 

Dieu a aussi demandé aux hommes de mettre en place des systèmes judiciaires qui sont chargés de maintenir la paix entre les hommes. Chaque homme est ainsi tenu d’obéir aux systèmes judiciaires sous lesquelles il vit. Les gouvernements humains étant aussi enclin au mal, cette obéissance n’est valable que dans le cadre où leurs lois sont justes et ne s’opposent pas aux commandements de Dieu. Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes.

Si l'homme a rejeté Dieu, Dieu a toujours entretenu une relation avec l'homme

Dieu a ensuite régulièrement parlé aux hommes au travers du peuple juif. Ces paroles ont été consignées dans un ensemble d’écrits, 39 livres,  qui constituent ce qu'ils appellent le Tanach et que nous appelons l’Ancien Testament. Cet ensemble d’écrits étant le résultat de l’inspiration de Dieu, il a le sceau de son autorité et doit être cru et obéi par tout homme.

Dans ces écrits, il utilise le mariage comme illustration de la relation qu’il désire avec le peuple juif. Le mariage est donc une institution voulue de Dieu, unissant un unique homme à une unique femme. Toute autre vision corrompt l’institution créée par Dieu. Le mari a l’obligation de diriger par amour sa femme et la femme d’aider son mari. Tous deux doivent prendre soin des enfants qui leur seraient donnés afin de les rendre indépendants d’eux mais vivant dans la dépendance de Dieu.

Dans le cadre de cette relation, il a toujours promis de réparer le mal de l'homme

Ces écrits nous apprennent que Dieu a, tout au long des générations, développé la promesse qu’il avait faite de vaincre Satan par l’intermédiaire d’un descendant d’Eve. Ce descendant détruira les ennemis de Dieu, Satan en tête, mais aussi ceux qui le suivent par leur rejet de Dieu. Il rétablira aussi le monde tel qu’il aurait dû être si l’homme n’avait jamais désobéi.

Il a commencé à tenir sa promesse en envoyant Jésus

Ce descendant d’Eve s’appelle Jésus. Il a vécu dans ce que nous appelons maintenant la Palestine à l’époque où elle était sous la domination de l’empire romain. Cet homme n’est pas conçu par voie naturelle mais d’une vierge par une action surnaturelle de Dieu. Sa vie fut ponctuée d’événements surnaturels (guérisons, contrôle des éléments naturels, transformation d’eau en vin, etc). Quand Ponce Pilate dirigeait la Palestine, il a été, injustement, condamné à mort et exécuté par crucifixion. Mais sa vie ne s’est pas arrêtée là, trois jours plus tard, il est ressuscité et a été vu en vie par beaucoup.

Ceux qui l’ont côtoyé ont alors mis par écrit un résumé de la vie de Jésus, de ses enseignements et un ensemble d’écrits relatant la vie des premières communautés qui ont basé leur vie sur cet enseignement. Cet ensemble d’écrits est appelé Nouveau Testament. Il a la même autorité que l’Ancien Testament et forme, avec lui, ce que l’on appelle la Bible.

Ce Nouveau Testament, nous apprend que cet unique Dieu existe d’une manière qui dépasse notre compréhension en trois personnes distinctes, appelées le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Tous trois ont décidé d’un commun accord de prendre une fonction différente dans la victoire contre Satan et le salut de l’homme. Le Père a envoyé le Fils vivre comme homme sur la terre. L’homme Jésus était ce Fils devenu homme. La mission de Jésus était double, il devait être le nouvel homme qui obéit là où l’homme a toujours été rebelle. Il devait aussi mourir pour prendre la sentence que méritait les hommes désobéissants.

C'est en mourant et en ressuscitant que Jésus commence à réparer le mal de l'homme

Sa mort par crucifixion était un événement voulu par Dieu qui accomplissait ces deux buts. La résurrection de Jésus prouve que le Père approuve la vie de Jésus et accepte le sacrifice qu’est sa mort. Par cette mort, Jésus acquiert le pardon pour tous ceux qui se décident d’abandonner leur vie de rébellion devant Dieu et de vivre une nouvelle vie pour lui. 

Jésus poursuit cette oeuvre en se créant un peuple d'hommes transformés

A ceux là, le Saint-Esprit applique tous les bienfaits acquis par Jésus. Il leur donne une nouvelle vie et une puissance qui leur permettra maintenant d’obéir à Dieu.

De plus, il les unit de manière invisible à Jésus et à tous ceux qui croient en Lui. Ceux-là expriment leur nouvelle vie :

  •  en étant baptisés
  •  en se réunissant localement entre eux pour remercier Dieu de l’œuvre qu’il a accomplie par l’intermédiaire de Jésus
  • en reproduisant le dernier repas que Jésus a pris avant de mourir pour rappeler sa mort en attente de son retour
  • check
    en s'aimant et en s'entraidant les uns les autres
  • check
    en répandant l’enseignement de Jésus sur toute la terre 

Ce peuple forme aux yeux de Dieu son véritable peuple, les juifs de cœur dont sont exclus les juifs de corps qui rejetteraient Jésus, mais qui comprendraient aussi les non-juifs qui voudraient vivre pour lui. Ainsi, juifs et non-juifs qui croient en Jésus sont unis par lui. Ceux-là ont le cœur changé par Dieu et Son Esprit et mettent tous leurs efforts à vivre une vie qui plaise à Dieu.

Jésus terminera cette oeuvre lorsqu'il reviendra

La résurrection de Jésus est aussi une preuve que tous ceux qui croient en lui ressusciteront le jour de son retour pour vivre dans une création renouvelée, dans un corps incapable de désobéir à Dieu et surtout dans sa présence continuelle. Ces promesses leur donnent une grande espérance pour vivre malgré toutes les souffrances du monde actuelle. Ceux qui persistent à rejeter Dieu malgré son offre de pardon, ressusciteront eux aussi, mais pour subir sans fin un châtiment digne de leur insulte à un Dieu infini qui consistera en d’intolérables tourments. Le chrétien, celui place sa vie sous l’autorité de Dieu a donc l’obligation morale d’avertir tous les hommes du jugement qui les attend et les supplier à changer de vie pour suivre leur Dieu.

Des questions ?

Remplissez ce formulaire ou contactez directement notre pasteur (coordonnées ci-dessous).